Appel à la soumission de résumés : Vers la création d’un écosystème d’IA juste en Afrique

Tandis que l’intelligence artificielle (IA) peut offrir des solutions à certaines des plus grandes crises de notre temps, ce potentiel est réparti de manière inégale. Les ressources des pays africains sont souvent insuffisantes et leur portée trop limitée pour leur permettre de déployer l’IA de manière à mettre en place des systèmes qui soient compétitifs au niveau international, à contribuer à la création de valeur publique ou à remédier aux injustices actuelles.

Un écosystème d’intelligence artificielle juste est un écosystème dans lequel les systèmes technologiques respectent les principes d’éthique, de non-discrimination et de non-exploitation. Dans un tel système, les droits humains sont à la fois protégés et étendus afin de renforcer les capacités des personnes et des pays, et la gouvernance est guidée par le principe d’équité et la prise en compte de tous.

Research ICT Africa (RIA), un centre d’excellence reconnu en matière de gouvernance de l’IA, lance un appel à soumissions pour sa prochaine conférence Africa Just AI 2024. Cette conférence a pour objectif de contribuer à l’élaboration d’une base de données probantes pour le développement de cadres d’IA sûrs, durables et justes qui répondent aux besoins de l’Afrique, tout en gardant à l’esprit cependant que les notions actuelles d’IA responsable, qui mettent l’accent sur les droits individuels et le respect de l’éthique, peuvent ne pas garantir des résultats justes.

Dates importantes
– Date limite pour la soumission des résumés : 8 mars 2024
– Notification de l’acceptation du résumé : 22 mars 2024
– Conférence Just AI : 26 et 27 juin 2024 à Cape Town

Dates importantes : Mise à jour
– Date limite de soumission de l’article intégral (± 5000 mots) : 25 avril 2024
– Notification de l’acceptation de l’article : 15 mai 2024
– Date limite de soumission de l’article final révisé : 1er juin 2024

La conférence s’inscrit dans le cadre du programme de recherche Africa Just AI de RIA, qui vise à combler le besoin critique de solutions pour pallier aux préjudices causés par les technologies axées sur les données et à la répartition inégale des chances au sein des pays et entre eux. Le projet Just AI de RIA fait partie du programme Intelligence artificielle pour le développement en Afrique (AI4D Africa) lancé en 2020, soutenu par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) canadien et l’agence gouvernementale suédoise pour la coopération au développement (Sida).

Cette conférence réunira une communauté de chercheurs africains du domaine de l’IA qui partageront leurs travaux et échangeront avec des responsables politiques, des régulateurs de données et des organismes multilatéraux continentaux et internationaux. Nous invitons les chercheurs de diverses disciplines, telles que l’économie, le droit, l’éthique, la politique, la science des données et les sciences sociales au sens large, à nous soumettre des propositions de communications originales.

Modalités de soumission

Veuillez soumettre vos propositions à justaiconference@researchictafrica.net avant le 8 mars 2024.
Notes :
Seules les soumissions en anglais sont acceptées   

Les propositions doivent comporter environ 750 mots et inclure les éléments suivants :
– Titre de l’article           
– Nom, affiliation et coordonnées du chercheur principal    
– Trois à cinq mots clés               
– Corps du texte, comprenant une revue concise de la littérature existante, la méthodologie, les résultats, la discussion et une synthèse, conformément aux conventions de votre domaine de recherche. 

Les communications devraient idéalement porter sur les thématiques décrites ci-dessous.

Thématiques de la conférence

RIA invite les auteurs à soumettre des communications portant sur les thématiques suivantes :

IA, justice des données et gouvernance des données : De nouvelles tendances en matière de recherche sur la justice des données ont élargi le discours sur les droits, depuis la considération des droits civils et politiques de première génération à la prise en compte des droits économiques de deuxième génération. Ces recherches appellent à une intervention réglementaire pour remédier aux impacts sociaux inégaux de la donnéification sur les différentes communautés, mais aussi aux déséquilibres extrêmes qui s’observent dans la répartition des opportunités économiques. Nous sollicitons en particulier la soumission de communications portant sur les droits de solidarité de troisième génération qui concernent les droits collectifs, les préjudices et la prise de décision, et qui soulignent la nécessité de trouver un équilibre entre ces droits et les droits individuels en matière de données et de respect de la vie privée, dans l’intérêt du public notamment. 

Politique en matière d’IA et justice économique : Cette thématique porte sur les politiques économiques nécessaires aux pays africains pour encadrer et optimiser le déploiement de l’IA dans une perspective de développement durable. La recherche dans ce domaine examine l’impact transversal de l’IA sur l’économie et la société, de la mobilisation des recettes pour l’État à la redistribution des richesses, en passant par la protection sociale, le commerce et le travail. Nous accueillons les travaux scientifiques qui étudient les risques et les opportunités économiques associés au déploiement de l’IA en Afrique, ainsi que les politiques et les stratégies nécessaires pour garantir que les technologies de l’IA contribuent à une économie plus équitable et plus durable.

Féminisme, genre et IA : Cette thématique explore les intersections entre le genre, l’origine ethnique, la classe sociale et d’autres facteurs d’inégalité dans le développement et le déploiement de l’IA. Il s’agit d’identifier et de répondre à l’impact différencié des technologies de l’IA en fonction de l’appartenance à un genre donné. De plus, il s’agit d’examiner comment les cadres, les approches et les méthodologies féministes pourraient permettre de corriger les inégalités sociales, économiques et collectives intersectionnelles sur le continent et au-delà.

IA et démocratie : 2024 a été désignée comme « la plus grande année électorale de l’histoire », avec près de 50 % de la population mondiale qui se rendra aux urnes. Il est donc particulièrement important d’identifier et d’atténuer les risques potentiels de l’IA pour la démocratie. Les communications dans ce domaine examineront les tendances en matière d’IA et de démocratie et étudieront les conditions dans lesquelles l’IA peut contribuer à renforcer les processus et les institutions démocratiques en Afrique.

Durabilité et énergie verte dans le développement de l’IA : Compte tenu de l’énorme quantité d’énergie requise par les serveurs et les entrepôts de données nécessaires aux technologies de l’IA, cette thématique a pour but d’identifier le rôle des énergies renouvelables dans le déploiement durable des technologies de l’IA à forte consommation. Cette thématique concerne également le recours à l’IA dans la lutte contre le changement climatique et les migrations induites par le climat, grâce à son potentiel important pour faciliter la planification, la réaction rapide et l’atténuation des risques, mais qui nécessitera une gouvernance proactive pour en limiter les effets néfastes potentiels.

Pour toute question, veuillez envoyer un courriel à justaiconference@researchictafrica.net

Cette conférence fait partie du projet Just AI de RIA, dans le cadre du programme AI4D.